23 avril 2019

Jouons ensemble aux mathématiques

Du lundi 11 au vendredi 15 mars 2019, la semaine des mathématiques était de retour au Lycée français Jean Giono de Turin. L’action un jour / une histoire / une affichette a permis cette année encore d’animer les boites mail de tous les élèves et de tous les personnels de l’établissement en proposant, en cinq actes, une déclinaison du thème retenu cette année : jouons ensemble aux mathématiques.

Lundi 11 mars 2019

Désormais, nous y sommes.. Nous sommes le lundi 11 mars 2019 et la semaine des mathématiques commence ! Vous retrouverez dans vos boites mail, cinq jours durant, les liens vous permettant de ne rien perdre de l’action « un jour, une histoire, une affichette » que nous reconduisons pour la cinquième année consécutive.. La première affichette se veut informative et propédeutique. Elle nous rappelle le thème national choisi cette année et la date de la conférence à laquelle vous êtes tous chaleureusement invités. Elle nous présente quatre petites boites à cocher revenant et insistant sur le caractère interactif desdites affichettes. Pour la découvrir, veuillez cliquer ici* : https://www.geogebra.org/m/ktha4vzc

Mardi 12 mars 2019

Deuxième jour.. Il est temps de passer à la vitesse supérieure et d’innover ! Aujourd’hui ce sera « un jour, une histoire, trois affichettes ».. Pourquoi trois ? Pour assouvir votre appétit mathématique et mieux vous servir ! Un peu comme quand la carte de l’osteria du coin propose un « tris di pasta » pour satisfaire ses clients affamés, curieux et indécis ! Donc.. Le tris du jour sera : gnocchi, cappelletti et orecchiette.. J’entends les plus sceptiques s’offusquer et demander : mais quel est le rapport entre les maths et la pasta ?!? La réponse est immédiate et évidente : le design.. Oui, le design.. Cette discipline qui cherche à créer des objets qui soient à la fois esthétiques et adaptés à leurs fonctions, trouve sa parfaite déclinaison dans la phase finale de l’élaboration des pâtes.. Les mains de l’homme et de la femme qui l’ont pétri nous l’apprennent : en pliant, en courbant, en creusant, en compactant, en striant ou en lissant ce simple mélange de farine et d’eau, on obtient mille et une formes, belles et originales, d’un même aliment dont la fonction première est de contenter nos estomacs lorsqu’ils crient famine. Et accessoirement, régaler nos papilles gustatives ! Plier, courber, creuser, compacter, strier, lisser ? Comment faire cela ?!? En jouant ensemble aux mathématiques bien entendu !!! Il est grand temps de mettre les pieds sous la table, de s’armer d’une souris (d’ordinateur) en guise de fourchette et de passer commande en cliquant sur les liens** proposés ci-dessous :

Gnocchi : https://www.geogebra.org/m/hknwcf8m
Cappelletti : https://www.geogebra.org/m/cz5hhxvf
Orecchiette : https://www.geogebra.org/m/spbmgn2d

Mercredi 13 mars 2019

Troisième jour.. Maintenant que la semaine est lancée, que le thème est décliné, que la manipulation des affichettes est maîtrisée, que la notion de design est assimilée et que son rapport direct avec les mathématiques est – nous l’espérons – compris et accepté, nous pouvons mettre au menu du jour la star de la gastronomie piémontaise, surnommée par tous les chefs étoilés de la région il primo dei primi !!! J’ai nommé : les agnolotti !!! Accompagnés, bien entendu, de deux autres exemplaires pour faire le tris.. Les crêtes de coq et les tire-bouchons !!! Alors gardez bien les pieds sous la table, ne lâchez pas votre souris (d’ordinateur) qui, depuis hier, vous sert de fourchette et régalez-vous en cliquant sur les liens** proposés ci-dessous :

Agnolotti : https://www.geogebra.org/m/v8rxscxd
Creste di gallo : https://www.geogebra.org/m/uwtsasgj
Cavatappi : https://www.geogebra.org/m/udhzrcxh

Jeudi 14 mars 2019

Quatrième jour.. En en ajoutant un à ceux des deux derniers jours, cela fera trois.. Partis du simple tris di pasta, nous arrivons, repus, au tris de tris et sommes proches de l’indigestion ! Résistez tout de même, car celui-ci vaut le détour : tortellini, farfalle et tagliatelle.. Un détour en terres émiliennes.. Nous sommes à cheval entre le XVe et le XVIe siècle.. Le Duc Alfonso D’Este se marie avec Lucrezia Borgia qui devient duchesse de Ferrara.. Lors des noces, le chef cuisinier Maître Zefirano crée pour l’occasion un nouveau type de pâtes : il découpe les traditionnelles lasagnes en longues bandelettes dorées en l’honneur de la blonde chevelure de Lucrezia.. Naissent alors les tagliatelle.. Pendant ce temps là, à Castelfranco Emila, un aubergiste voyeur, captivé par la beauté d’une hôte féminine qu’il observe, nue, en secret par le trou de la serrure, retourne dans sa cuisine.. Il met les mains à la pâte et façonne un nombril.. Naissent alors les tortellini, joliment appelés, pour cette raison, les nombrils de Venus, déesse de l’amour et de la beauté.. Et pour les farfalle ?!? Point d’anecdote, cela suffit, nous avons assez papillonné.. Il est temps de remettre les pieds sous la table, de reprendre en main notre souris (d’ordinateur) qui, depuis deux jours, nous sert de fourchette et de nous régaler en cliquant sur les liens** proposés ci-dessous :

Tortellini : https://www.geogebra.org/m/m9wseyhv
Farfalle : https://www.geogebra.org/m/ckz25kye
Tagliatelle : https://www.geogebra.org/m/rtxzqzqz

Vendredi 15 mars 2019

Cinquième et dernier jour.. Il est grand temps de baisser la grille de notre restaurant, de ranger définitivement menus et affichettes, et de profiter d’un repos bien mérité jusqu’à la prochaine semaine des mathématiques.. J’entends quelques neo convertis aux maths et au design réclamer timidement : et les spaghetti ?!? Ah oui tiens ! Nous les avons complètement oubliés ceux là.. Ils sont pourtant incontournables !!! Pas tant pour la formule mathématique qui est triviale : un cosinus sur la première dimension, un sinus sur la deuxième, un paramètre sur la troisième et le tour est joué.. Ils sont incontournables parce qu’avec eux, nous pouvons nous lancer dans l’étude passionnante des probabilités. Et accessoirement revenir sur la date à laquelle cet échange épistolaire a tendrement commencé, souvenez-vous, c’était le 14 février..

Oh nuit, belle nuit / Sous un ciel d’Italie / On t’appelle Bella Notte.. Scène mythique du quinzième classique d’animation des studios Disney. La belle et le clochard s’installent devant une assiette fumante, pleine de spaghetti. Clochard met une longue pâte tubulaire entre ses babines et aspire. Belle, de son côté, fait de même. Clochard recommence avec une autre pâte. Belle aussi. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que.. Leurs babines se rencontrent en un tendre baiser guidées par LE spaghetti dont chacun d’entre eux a pris une extrémité !!! Il fallait bien que cela arrive.. Il fallait bien que cela arrive : ça, c’est vite dit.. Peut-être, mais avec quelle probabilité ?!? Voilà une question moins triviale qui n’en est pas moins fondamentale puisque la réponse servira à tous les amoureux en herbe qui projettent de piéger leur dulcinée lors d’un prochain dîner aux chandelles. Je remonte donc la grille du restaurant, ressors en toute hâte mes affichettes et vous invite à cliquer sur la dernière*** : https://www.geogebra.org/m/sp8tbbzu

A l’année prochaine !

(*) En bas à droite, le symbole en forme de petit carré permet de passer en mode « plein écran ».. En haut au milieu, le symbole en forme de cercle fléché permet de « tout ré initialiser », pour mieux recommencer !

(**) Un clic sur le nom de la pâte (en bas à droite de l’affiche bleue) permet de faire apparaître cette pâte en trois dimensions. Un clic sur la pâte en trois dimensions permet de la tourner, de la retourner et donc de la regarder sous tous les angles. Un clic sur le mot « formule » permet de revenir à la formule mathématique qui définit et fige son design.

(***) A gauche le bouton « image suivante » permet de recomposer le rapprochement labial de nos deux canidés. Le bouton « début » permet de revenir au début.. A droite le bouton « plus » permet d’ajouter un spaghetti dans l’assiette. Le bouton « moins » permet d’en enlever un.. Le bouton « 10 » est réservé à ceux qui sont au régime. Le bouton « 500 » à ceux qui n’ont pas mangé depuis huit jours..