fbpx
26 mai 2020

Il y a 125 ans naissait Jean Giono

Jean Giono (30 mars 1895 – 9 octobre 1970). Dans le paysage littéraire du XXe siècle, Giono, figure dominante, est pourtant à part. Fils unique d’un cordonnier et d’une repasseuse, attaché à ses racines paternelles piémontaises et gommant la part de sang provençal qu’il tenait de sa mère, il est né à Manosque, ne l’a quitté qu’épisodiquement, contre son gré, et y est mort. Ayant dû, pour faire vivre sa famille, quitter le collège à seize ans et devenir employé de banque, il bâtit seul sa culture, et ne fait à peu près aucun voyage à l’étranger jusque passé la cinquantaine. Nous empruntons ces quelques lignes au site internet du Centre Jean Giono. Retour en mots (prononcés par Philippe Noiret) et en images (sélectionnées par nos soins) sur quelques extraits d’un de ses livres renommé pour l’occasion « L’école qui plantait des arbres ».

Pour retrouver l’intégralité du film d’animation réalisé en 1987 par l’illustrateur canadien Frédéric Back à partir de la nouvelle du même nom écrite par Jean Giono en 1953 L’homme qui plantait des arbres, cliquer ici.